Le bon dosage ?

LIBERTABAC

Ce dosage dépend de quoi ?

Ce dosage dépend de la manière dont vous fumez.

Il va dépendre (un peu) du nombre de cigarettes, mais surtout de l’intensité de l’inhalation : en moyenne, pour 1 cigarette, on compte 1mg de nicotine, mais si on aspire fort ça peut monter jusqu’à 2 ou 3 mg par cigarette ! Ce sera important pour calculer la dose totale de nicotine dont vous aurez besoin pour ne pas être en manque physique pendant votre sevrage.

Sachez que dans les textes officiels de prise en charge du tabagisme, on peut monter jusqu’à 4 x 21 mg de patch. Ça laisse une bonne marge de manœuvre !

 

Il y a une formule ?

Comme vous l’avez peut-être déjà lu en faisant le test de Fagerstrøm, pour faire simple multipliez par 2 le nombre de cigarettes si vous fumez des roulées, des cigarillos ou des tubes…

Pour plus d’exactitude, voici une formule pour traduire votre consommation de tabac à rouler en
cigarettes industrielles :

Vous prenez le poids de votre paquet de tabac, vous le divisez par le nombre de jours mis pour le fumer, et pour finir vous multipliez le résultat par 2,5.

Vous trouvez alors un chiffre qui correspond à la quantité de cigarettes dont vous auriez besoin si vous fumiez des industrielles ou lieu de roulées.

 

Je peux avoir un exemple ?

Si vous fumez votre paquet de 30 g en 4 jours, par exemple cela fait : 30/4 = 7.5 et 7.5 x 2.5 = 18.75 cigarettes industrielles /jour.

Tous les substituts nicotiniques sont aussi efficaces les uns que les autres. Ce qui est important, c’est que leur mode d’emploi vous convienne, et surtout, que le dosage soit suffisant. Ce dosage dépend donc du nombre que vous venez de calculer. Il représente la quantité de mg de nicotine dont vous avez besoin.

C’est la dose totale dont vous avez besoin.

 

Je dois prendre des substituts en forme de patchs ou des gommes ?

Le plus efficace reste quand même l’association d’un patch (comptez les deux tiers de la dose totale) en association avec une forme orale nicotine (gommes, pastilles, comprimés à fondre sous la langue, inhaleur ou spray). Vous prendrez soins de bien lire le paragraphe mode d’emploi de vos substituts ; c’est fondamental pour leur bonne efficacité.

Si on reprend l’exemple précédent, alors il faut environ 19 mg de nicotine.

3 possibilités :
– 14 mg de patch et le reste en forme orale ;
– 21 mg de patch, on adapte toujours à la hausse ;
– Uniquement des formes orales (si allergie rédhibitoire aux patchs par exemple) et peut-être
un dosage fort pour le matin et faible pour le reste de la journée.

Si vous hésitez encore, prenez rendez-vous. Vous pourrez souffler dans un testeur de CO (monoxyde de carbone) qui vous dira précisément ce dont vous avez besoin.